Wikia

VroniPlag Wiki

Skm/frz. Textpassagen

< Skm

31.147Seiten in
diesem Wiki
Diskussion0

Hier sind die zahlreichen französischen und einige englische Textpassagen gelistet:

Bitte Fundstellen evtl. Fußnoten und Quellen ergänzen, damit bilinguale Freunde schneller suchen und recherchieren können.

Bekannte Quellen Bearbeiten

mögliche Quellen Bearbeiten

Websites der in SKM genannten Institutionen Bearbeiten

Auflistung Verweise auf Texte in frz./engl. Sprache in SKM Bearbeiten

Alle 10 Seiten eine Markierung setzen.

Seite 1-10------------------------------------------------------------------

„La solidarité, chaque jour plus étroite, des différents marchés monétaires trouverait
aussi un utile auxiliaire dans l'emploi d'un même argent de la circulation. (..) Il est enfin
un autre caractère du mouvement économique contemporain qui appelle une réforme
monétaire. Le capital est devenu cosmopolite. Le génie industriel des nations de
l'Europe occidentale ne se contente plus d'exploiter le fonds productif de la patrie."3

3 de Laveleye: La monnaie internationale; in: Revue des deux mondes, avril 1867

„Sans doute, il y a quelque chose qui séduit les esprits et qui flatte l'imagination dans cette espèce de
réunion fraternelle des peuples sur le terrain monétaire."10

10 Janssen, S. 434



Seite 11-20---------------------------------------------------------------- Quellen Hinweise Seite 13:

In den Archives du Ministère des Affaires Etrangères in Paris gibt es verschiedene
Serien ebenfalls nicht edierter Quellen. Für das Thema Lateinische Münzunion ist die
Serie „Affaires diverses politiques 1815-1896" mit ihren Sub-Serien Belgien, Griechenland,
Italien und Schweiz relevant.

Für die Zeit nach 1896 sind in der sogenannten „Nouvelle Série" Dokumente, die
Bezug zur Lateinischen Münzunion haben, gesammelt. Dort gibt es ebenfalls Sub-
Serien zu Belgien, Griechenland, Italien und der Schweiz. Wirtschaftshistorisch interessant
sind darüber hinaus die beiden Bände der Serie „Correspondance politique et
commerciale", die die Jahre 1897-1914 und 1914-1940 umfassen. Außerdem gibt es
eine Zusammenstellung der „Négociations commerciales" von 1811-1906, sowie die
„Affaires commerciales" 1902-1907. In beiden Serien ist allerdings recht wenig Material
zur Lateinischen Münzunion zu finden.
Im Archiv des Ministère des Finances de France sind ebenfalls zahlreiche Dokumente
vorhanden, sei es als Originale, sei es als Abschriften.
In der Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris sind ebenfalls eine Reihe nicht
editierter Quellen einzusehen.

17 BdF / QM XV/ Conférence monétaire de 1885 / Convention, 6.11.1885
Art. 11: „Le Gouvernement de la République française accepte la mission de centraliser tous
les documents administratifs et statistiques relatifs aux émissions de monnaies, à la
production et à la consommation des métaux précieux, à la circulation monétaire, à la
contrefaçon et à l'altération des monnaies."


„The role of ideology will not be considered as a decisive factor behind
politics, although it might have had a certain influence. (..) The cultural and ideological
ideas of unity (are) indecisive unless supported by other interests. (..) The economic
interest, however, would probably not have been able to succeed without the support of the political hegemony interest."23 23 Hefeker, S. 492

Bureau International des Poids et Mesures in Sèvres bei Paris25

25 Seine Aufgabe war die Überprüfung der Maße und die Verbesserung des metrischen Systems.


„La France n'a aucune idée d'agrandissement (..) le temps des conquêtes est passé sans
retour, car ce n'est pas en reculant les limites de son territoire qu'une nation peut
désormais être honorée et puissante, c'est en se mettant à la tête des idées généreuses,
en faisant prévaloir partout l'empire du droit et de la justice."28

28 Napoléon III., Oeuvres, Bd. 3, S. 383


„Economic and monetary intégration was seen and used as a vehicle
for hégémonie extension."30

30 Hefeker, S. 492


„The temptation to use the monetary unión as a means for expanding national
power and influence is great."33

33 Barlel, S. 691


„A la suite d'ouvertures officieuses faites par le
gouvernement belge au gouvernement français (..) ce dernier proposa à l'Italie, à la
Suisse, comme à la Belgique, de constituer une conférence monétaire internationale."39

39 Janssen S. 190

„II convient, toutefois, de remarquer si la Belgique, libre encore de tout engagement,
paraît pouvoir se rallier, sans difficulté, au système qui a préservé en France, il serait
possible qu'il ne fut pas de même pour la Suisse et pour l'Italie."

Ohne konkrete Quellennennung wörtlich zitiert - prüfen!

„Le Gouvernement de l'Empereur serait donc disposé
(..), à remettre à des Commissaires désignés par chacune des quatres Puissances et
réunis en Conférence à Paris, le soin de régler ces questions, d'un commun accord, et de
préparer ainsi les bases d'une Convention diplomatique."40 40 BdF / QM I / Lettre adressée par M. Drouyn de Lhuys, Ministre des Affaires Etrangères, à s.
Exc. M. le Ministre Turgot, Ambassadeur de France à Berne, à M. le Baron de Malauet, Ministre
de France à Turin, et à M. le Comte de Comminges-Guitand, Ministre de France à
Bruxelles, 1.2.1865


„Monsieur, j'ai eu l'honneur de vous faire connaître (..) les motifs qui avaient
déterminé le Gouvernement de l'Empereur à proposer aux Gouvernements de Belgique,
d'Italie et de la Confédération Suisse de prendre part avec la France à des conférences
internationales. (..) Il est impossible, assurément, de méconnaître les divergences qui
existent entre les vues de ces Gouvernements. Mais ce qui ressort de ces adhésions, en
partie contradictoires, c'est le sentiment unanime de l'utilité que présenterait une
Convention diplomatique unissant, dans un même système monétaire, les 4 Etats
limitrophes."41 41 BdF / QM I / Lettre adressée par M. Drouyn de Lhuys, Ministre des Affaires Etrangères, à s.
Exc. M. le Baron de Reinach, Chargé d'affaires de France à Berne, à M. le Baron de Malauet,
Ministre de France à Florence et à M. le Comte de Comminges-Guitand, Ministre de
France à Bruxelles, 22.5.1865
Auch aus Schweizer Quellen geht hervor: „La France prit le parti de convoquer une conférence
internationale dans le but d'arriver à une solution plus complète et plus longue.", in:
Feuille fédérale Suisse, XVIIIe année, vol. 1, no. 8, Samedi, 24.2.1866: Message du Conseil
fédéral à la haute Assemblée fédérale concernant la Convention monétaire entre la Belgique,
la France, l'Italie et la Suisse (2.2.1866); und: "Il convient, toutefois, de remarquer que si la
Belgique, libre encore de tout engagement, paraît pouvoir se rallier (..) au système (..) en
France."; in: L'Ambassadeur de France en Suisse, L.F.E. de Turgot, au Président de la Confédération,
K. Schenk 2.2.1865


42 „La Belgique qui avait hésité (..) à prendre une résolution."; in: MdAEB / Dossier 3263 I /
Le Ministre des Affaires étrangères à S.E. M. Rouher, Ministre d'État, 3.1.1866



Seite 21-30----------------------------------------------------------------


Seite 31-40----------------------------------------------------------------


Seite 41-50----------------------------------------------------------------


Seite 51-60----------------------------------------------------------------


Seite 61-70----------------------------------------------------------------


Seite 71-80----------------------------------------------------------------


Seite 81-90----------------------------------------------------------------


Seite 91-100--------------------------------------------------------------


Seite 101-120-------------------------------------------------------------

Aus dem Wikia-Netzwerk

Zufälliges Wiki